14:00 Revue de presse 08/11/2019 CCFA

14:00 Revue de presse 08/11/2019 CCFA


Selon l'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles), le pétrole vient de tomber sous la barre des 30% d'actions …

Selon l’ACEA (European Car Manufacturers Association), le pétrole vient de tomber en dessous du seuil symbolique des 30% de parts de marché en Europe. Selon l'ACEA, les pays de l'Union européenne (sans compter la Croatie, Chypre, le Luxembourg et Malte) ont enregistré une baisse de 14,1% du nombre de véhicules diesel neufs au troisième trimestre de 2019 à 1 037 344 unités, ce qui représente une part de marché de 29,1%.

Dans le détail, 4 des 5 marchés les plus importants sont alimentés par le diesel. La France a reculé de 12,6% au cours du trimestre à 159 640, – 24,5% pour l’Italie à 142 383, – 20,8% pour le Royaume-Uni à 140 542 et – 34,7% pour L'Espagne à 73 703 unités. L'Allemagne seule résiste, avec 277 103 LPV enregistrés au cours du trimestre, en hausse de 4,7%. Ainsi, au cours des neuf premiers mois de l’année, les ventes de diesel VN sont passées de 4,3 millions d’unités à 3,6 millions d’unités (ventes de 16,4%).

Cette réduction profite naturellement aux véhicules à essence, qui ont gagné plus de 2% de parts de marché en Europe au troisième trimestre, à 59,5%, avec plus de 2,1 millions d’immatriculations. Les 5 principaux marchés n’ont toutefois pas progressé de la même manière. Le Royaume-Uni (+ 3,2%), la France (+ 4,8%) et l'Allemagne (+ 2%) affichent une légère augmentation de la tendance mondiale, le marché espagnol (-2,8%). L'Italie se distingue particulièrement par ce moteur, avec 45 000 voitures à essence supplémentaires au troisième trimestre de 2018, en hausse de 35,6% à 171 724 unités.

Enfin, les moteurs alternatifs ont également bénéficié de la baisse du diesel. Ces derniers représentent 11,3% de la part de marché de l’Europe au cours de la période, en hausse de 46,2% à 403 860 unités. En particulier, les véhicules non motorisés (E85, GNV …) ont augmenté de 36% pour atteindre plus de 69 000 unités au troisième trimestre de 2019 (part de marché de 1,9%).

Les véhicules électriques ont représenté 3,1% des immatriculations régionales (10 630 unités, + 51,8%). Les hybrides, avec 223 868 immatriculations, ont augmenté de 47% et représentaient 6,3% de la part de marché. Les principaux marchés ont enregistré une croissance à deux chiffres de tous les moteurs alternatifs, avec l'Allemagne en tête (+ 71,4%), suivie du Royaume-Uni (+ 46,5%) et de la France (+ 35,7%). ), L’Espagne (+ 31,9%) et l’Italie (+ 28,6%).

Source: AUTOMOTIVE JOURNAL (11/07/19) Par Juliette Rodrigues

Fermer le menu