La banque marocaine BCP finalise l'acquisition de Bicec – JeuneAfrique.com

La banque marocaine BCP finalise l'acquisition de Bicec – JeuneAfrique.com


La Banque centrale populaire (PCB) a finalisé l'acquisition de la Banque internationale pour l'épargne et le crédit (Bicec) au Cameroun dans le cadre de l'offensive africaine lancée il y a plus d'un an.


Depuis l'année dernière, la banque marocaine Banque Centrale Populaire surveille le portefeuille africain de la Banque Populaire-Caisse d'Epargne (BPCE).

Et juste après avoir procédé à une nouvelle acquisition: après avoir convaincu le groupe français de vendre ses actifs, la banque marocaine a finalisé l'acquisition de 68,5% du capital de la Banque mondiale pour l'épargne et l'investissement. crédit.

Les autorités monétaires marocaines ont délivré toutes les autorisations réglementaires à la BCP pour cette acquisition. Cela permet au BCP d’atteindre la 15ème place sur le continent et la 29ème au niveau international. Rochdi Sanhaji a été nommé PDG de Bicec.

Attaque marocaine contre des banques en Afrique

"En rejoignant le groupe Banque Centrale Populaire, Bicec bénéficiera des meilleures pratiques bancaires, innovations et savoir-faire adaptés au marché africain. Avec le soutien des nouveaux actionnaires, le BCP et l'Etat du Cameroun, Bicec entre désormais une nouvelle phase de son développement, apportant la satisfaction du client et la promotion des talents locaux au premier plan de ses priorités », a expliqué Kamal Mokdad lors de la cérémonie officielle du 1er octobre au siège de la BICEC à Douala-Bonanjo.

Avant de se rendre au poste de ministre des Finances, Mohammed Benjamun, alors président du groupe, avait lancé cette opération dirigée directement par Kamal Mokdad, directeur général du BCP.

En octobre dernier, la Banque des Mascareignes (Maurice) a été transférée du portefeuille de BPCE à l'équipe marocaine. Cette offensive africaine de BCP, présidée par Karim Mounir, s'inscrit dans la volonté du groupe d'augmenter ses revenus internationaux dans le cadre du plan 2020. L'objectif est de contribuer au résultat des filiales à hauteur de 25% au moins du résultat net. produit bancaire du groupe, contre 18% en 2017.

BCP montre une bonne santé

Avec cette nouvelle acquisition, BCP devient actuellement le sixième acteur bancaire du continent par la taille de ses fonds propres et l'une des plus grandes banques d'Afrique en termes de bilan. L'équipe est restée en Afrique de l'Ouest pendant de nombreuses années sous le nom de Banque Atlantique.

D'un point de vue commercial, le premier semestre a été très bon pour BCP. Le produit net bancaire (PNB) a progressé de 4,8% pour atteindre 8,8 milliards de dollars, principalement en raison de l’accroissement de l’activité du marché et de l’amélioration des filiales dans l’économie de l’Afrique subsaharienne. Le résultat net part du Groupe (RNPG) a augmenté de 5,5% et a été publié le 30 juin, pour atteindre 1,6 milliard de dirhams.

Les autres acquisitions devront être confirmées avant la fin de l'année

BPCE détient toujours 100% des actions de la Banque commerciale internationale (BCI), quatrième plus grande banque de la République du Congo, 71% de la banque de l'océan Indien (BMOI) à Madagascar et 60 % de ceux de la Banque de Tunisie-Koweït (BTK). Sa stratégie africaine semble contrariée.

Selon nos informations, les autres acquisitions de BCP devront être confirmées avant la fin de l'année. Les responsables marocains attendent actuellement des licences réglementaires et monétaires.



Fermer le menu