les banques locales proposent au gouvernement un plan Marshall pour reconstruire les zones anglophones

les banques locales proposent au gouvernement un plan Marshall pour reconstruire les zones anglophones


(Agence Ecofin) – Dans le cadre du "Grand dialogue national" sur la crise dans le nord-ouest et le sud-ouest, qui se déroule du 30 septembre au 4 octobre à Yaoundé, la caisse de crédit professionnelle du Cameroun (Apeccam) vient de soumettre des propositions sur la reconstruction et le développement des zones touchées, y compris la zone d'Extrême-Orient détruite par Boko Haram.

La profession bancaire montre qu'elle veut être pleinement impliquée dans la reconstruction des zones touchées et dans le développement des autorités locales à travers le financement des individus et des communautés. Objectif: œuvrer pour la revitalisation de l'activité économique et le développement à moyen terme du pays.

La profession bancaire est convaincue que le lien de confiance entre les citoyens et les pouvoirs publics ne peut être reconstruit qu’en développant de nombreuses ambitions. La première consiste à entreprendre, en consultation avec les banques, des actions axées sur le financement de l’économie afin de renforcer la compétitivité des unités de production, d’accroître la contribution du secteur secondaire au PIB et d’améliorer l’économie. accessibilité à la production de produits des zones touchées à travers le Cameroun, aux marchés sous-régionaux et internationaux.

Développement bancaire

Dans une seconde phase, Apeccam propose de développer une politique nationale de développement bancaire prenant en compte les chaînes de valeur internationales, stratégie commune visant à améliorer la compétitivité des banques en intégrant des chaînes de valeur transfrontalières, telles que: développement de l'activité économique.

Pour ce faire, Apeccam est prête à mettre en place un observatoire du climat des affaires au Cameroun. Maintes et maintes fois, notamment dans le cadre du Forum des entreprises du Cameroun (CBF), son fonctionnement doit permettre un meilleur suivi de la dynamique du système de production. "Il serait utile que cet observatoire puisse rassembler des informations pour compenser les retards éventuels dans la transmission des statistiques."Le club dit.

En ce qui concerne l'intégration économique, Apeccam propose que le gouvernement facilite l'accès aux services financiers afin de réduire les inégalités. Pour ce faire, un comité technique chargé de l'intégration économique devrait être mis en place. Cet organe sera responsable du suivi de la mise en œuvre des politiques décidées par le pays par le biais de rapports systématiques et périodiques permettant de mesurer les progrès de l'intégration.

Bureau de la foi

Apeccam conseille de mettre en place des politiques d'éducation financière, de sensibilisation et d'incitation afin de soutenir les populations à faible revenu de différentes manières pour utiliser des services et des produits financiers. "Ce n'est pas une mission de laisser les institutions financières seules. Les entreprises de communications électroniques et les entreprises de technologie financière doivent aider à coordonner les actions de la concurrence inutile"Le club dit.

Les banquiers recommandent également de créer un bureau de crédit et d’en étendre le champ d’application aux fournisseurs de données non financières, y compris les fournisseurs de télécommunications et les régulateurs eau / électricité. Cette stratégie permettra de mieux évaluer le profil de risque des demandeurs de prêts non bancaires et non bancaires. Un dispositif qui permettra également au Cameroun de gagner des positions dans Doing Business et d’attirer plus d’investisseurs.

Selon une étude du groupe interrégional (Gicam), qui en 2018 a trouvé une étude, 60 à 80% des industries agroalimentaires sont maintenant inaccessibles dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun. Face à la violence dans ces zones depuis octobre 2016. Selon Gicam, de nombreuses entreprises de ces deux régions du Cameroun ont été contraintes de démanteler la logistique et le marketing lorsqu'elles ont réussi à échapper au vandalisme et à la destruction.

S.A.



Fermer le menu