Suisse: Genève Aéroport est chauffée et refroidie par l'eau du lac – Genève

Suisse: Genève Aéroport est chauffée et refroidie par l'eau du lac – Genève


Aéroport de Genève s'engage à fournir une énergie 100% renouvelable pour l'ensemble de ses infrastructures d'ici 2025. "En nous connectant à GeniLac, cet objectif devient une réalité", explique André Schneider, PDG.

La plate-forme investira environ 80 millions de francs dans les réseaux et les centrales thermiques pour héberger GeniLac. D'ici 2023, il réchauffera et refroidira progressivement ses bâtiments avec l'eau du lac Léman. L'engagement est de trente ans, a indiqué le communiqué.

Pipelines souterrains

GeniLac est une solution thermique innovante développée par GIS. Le lac Léman recueille de l'eau à une profondeur de 45 mètres avec une température moyenne de sept degrés. Transféré dans les conduites souterraines des bâtiments reliés, il peut refroidir les bâtiments en été. En hiver, avec l'ajout de pompes à chaleur, le système génère de la chaleur.

En remplaçant les chaudières et la climatisation, GeniLac réduira à terme les émissions de CO2 du canton de 70 000 tonnes par an. Ce réseau devrait atteindre 30 km et s'étendre de la rive gauche à la rive droite, au voisinage du lac de Meyrin notamment.

"L'engagement de Genève Aéroport était important car il nous a permis de développer le projet GeniLac dans la zone aéroportuaire. De nombreux bâtiments pourront se passer de combustibles fossiles et de polluants", a déclaré Christian Brunier, directeur général de GIS.

Transfert de chaleur

Genève Aéroport construira une centrale thermique à l'été 2020. L'investissement de 24 millions de dollars, respectivement, a été approuvé par le conseil d'administration mardi. D'une superficie de 1 900 mètres carrés, l'usine hébergera des pompes à chaleur haute performance pour chauffer l'infrastructure de la plate-forme et ses partenaires.

L’excès de chaleur généré par les pompes à chaleur de l’aéroport de Genève sera acheminé vers le réseau SIG. Un accord d'achat d'électricité a été signé jeudi par les deux parties.

Réduction des émissions de CO2

Grâce à sa connexion à GeniLac, Genève Aéroport pourra abandonner la chaudière au mazout qui consomme deux millions de litres de carburant par an depuis les années 1970. L’aéroport réduira les émissions de CO2 de 5300 tonnes par an.

Le canton de Genève est enthousiasmé par l’approche entre Genève Aéroport et GIS. La connexion à l'aéroport de GeniLac contribuera à réduire la dépendance du canton à l'égard des combustibles fossiles, selon Serge Dal Busco, responsable de l'infrastructure. (Ps / NXP)

Créé: 07.11.2019, 13:42



Fermer le menu